Monthly Archives

avril 2017

Endroits sympas à Lisbonne !

By | blog, Voyage>Portugal | No Comments

Hello hello 🙂

Nous sommes partis avec Charlène, Mégane, Anil et Caroline (à prononcer carolaiiine) à la découverte de Lisbonne avec Havaianas 🙂

Ce fut 3 jours de détente, de découverte, de grimpette (oui parce-qu’à Lisbonne il y a beaucoup de « monter et descente »).

Voici donc les endroits cools à Lisbonne où j’ai pu dormir, manger, ou encore visiter 🙂

Hôtels: 

  • 9 hôtel Mercy à Lisbonne: 

Superbe hôtel, décoration moderne, épuré, on s’y sent bien ! Très propre, super bien insonorisé. Nous avions la suite 601 avec rooftop, donc super vue sur tout Lisbonne ! Très bien dormi, rien à redire 🙂 Et l’hôtel est très bien situé, on peut tout faire à pied, beaucoup de restaurants à coté 🙂

  • Hôtel L’Albatroz à Cascais:

Le changement est radicale, bye bye la ville, bonjour le soleil et les palmiiiiiiers ! On se sent vraiiiiment dépaysé 🙂

L’hôtel est très bien situé, en bord de mer avec piscine, il y a de super transats qui se balance, d’autres super confortables, et des petits coins à l’ombre pour siroter une limonade (attention au portugal une limonade est un citron pressé ahah).

Notre chambre avait une vue mer, assez cosi et atypique. Seul point négatif, ce n’étais absolument pas insonorisé, on entendait tout chez les voisins. Au petit déjeuner il y avait un choix dingue de fruits ! Du salé avec du vrai bacon, des pancakes…

Restaurants:

  • Pop Cereals Café (Lisbonne)

Un bar à cérérales ! Vraiment trop bien, trop bon et trop original ! Bon par contre adieu la diet’ 🙂 On choisis 3 types de céréales que l’on veut, quel lait on veut (normal, amande, coco…), et les toppings au dessus (cookies, bonbons etc). Un délice et la déco est vraiment old school, j’adore ! 

 

  • Pharmacia (Lisbonne)

En face de l’océan, on entre dans un jardin magnifique, avec plein de petits coins où l’on a envie de se poser. Nous mangeons à l’intérieur. Gros changement de décor mais non pour déplaire, ce restaurant est très atypique ! On rentre dans l’ambiance d’une ancienne pharmacie, vaiselle, mobilier à l’ancienne, ustensiles pharmaceutiques détournés (on nous sert l’eau dans des bouteilles de sirop, et cela va jusqu’au mot de passe de la wifi qui est Ibuprofene). Question nourriture, les plâts sont copieux, servis rapidement et très bons !

  • Topo (Lisbonne)

Un restaurant / Bar en Rooftop ! Le feu ! Très bonne musique (deep / tech house), les cocktails sont tous à tomber ! Nous avons pris l’apéro sur la terasse dehors, très sympa puis diner à l’intérieur, très très bon ! Service agréable et sympathique. 

  • Sunset beach club Bafureira (Cascais)

Un restaurant à Sushis vue mer, qui dit mieux ? Personellement je n’aime pas les sushis, donc j’ai pris des nouilles au poulet (menu enfant s’il vous plait). Mais mes amis ont tous pris des sushis et selon eux: c’était délicieux! Ils ont tous pris le plateau du chef, réalisé avec les poissons frais du jour, plusieurs sorte donc de sushis, sashimis etc :). Les cocktails également étaient très bons et bien chargés (autant vous dire qu’on a qu’une envie en sortant d’ici: une sieste au soleil ! ). 

  • Taberna Clandestina (Cascais)

Un tout petit restaurant, typique et très chou! Ici tout se partage, les plats sont italiens et délicieux ! Nous avons partagé du jambon, du parmesan au miel, des bruschettas… Je recommande x100000! 

  • Marisco Na Praca (Cascais)

Les amoureux de poissons et produits de la mer, foncez ! Ce restaurant se situe dans un mercado avec plein de petits restaurants typiques. 

On mange les poissons qui viennent d’être péchés! On peut choisir directement comme au marché ce qu’on veut qu’ils nous cuisinent, tout est super frais ! Et leur chips maison, un délice… 

 

 

Blouse blanche d’été !

By | blog, Mode | No Comments

Helloooo,

J’espère que vous avez passé un bon week-end de Pâques, pour moi ce fut: repos, yoga, shooting de look et goinfrage de chocolats yum yum.

Petit coup de gueule ! Je ne sais pas trop quoi en penser, cela est vis à vis de ma société et du projet que je construis depuis presque 2 ans… Certains ou certaines s’amusent à faire des recherches, à divulguer sur des forums et ailleurs mon siège social mais également mon adresse (Qui plus est, est celle de chez mes Grands-Parents car je ne vis pas chez mes parents) et plusieurs autres informations! Et bien sûr de critiquer, mais cela ne m’étonne plus.

Donc je suis partagée sur le faite de ne plus rien vous partager pour me protéger ou ne pas y préter attention… Mais MERDE quoi, aujourd’hui la seule manière de ne pas être critiquée ou de ne pas avoir des gens qui parlent mal ou parlent tout court est de: NE RIEN FAIRE. Bref, cela ne va pas m’arréter là, au contraire, ces « mauvaises ondes » me donnent encore plus l’envie et la « gniak » de persévérer et de réussir; mais cela m’a légerement refroidie sur le fait de TOUT vous partager.

Sinon le look de today:

Une blouse parfaite pour ce printemps et cet été, avec des manches OVERSIZE, c’est une blouse de chez Redemption Choppers. Vu que cette dernière est extrèmement transparente, j’ai piqué le body de danse de ma maman (je ne sais même pas la marque) et hop le tour est joué! 🙂

Je porte également mon super pantalon Seafarer désigné par Ken Scott en imprimé Poisson 🙂 avec les sandales  Asos que je vais porter tout l’été je le sens !

Photo: Edward Berthelot

[show_ms_widget id= »35982256″ image_id= »41839126″ width= »980″ height= »672″]



Sélection de Blouses Blanches pour l’été ! 

[show_shopthepost_widget id= »2617071″]

 

Sélection de Bodys blancs 🙂

[show_shopthepost_widget id= »2617080″]

La Combi-short parfaite !

By | blog, Mode | No Comments

Hello Hello,

Le retour des beaux jours n’a pas duré longtemps… Heureusement j’en ai profité pour shooter ma petite combi-short coup de coeur du moment ! Qu’est-ce que je l’aime ! Elle ne grossi pas, est « fluide« , elle vole, et les motifs on en parle ?

Ce que j’aime le plus c’est qu’on dirait que c’est une robe, sans les inconvénients: on peut sauter, danser sans que personne ne voit notre culotte, plutôt cool ? 🙂

Je vous laisse avec une sélection de combi-short à tomber à la fin de l’article et clique sur les petits carrés vert pour voir ce que je porte:  

[show_ms_widget id= »35981312″ image_id= »41838003″ width= »640″ height= »746″]

Combi-shorts:

[show_shopthepost_widget id= »2592583″]

Sélection ASOS, jusqu’à -70% !

By | blog, Mode | No Comments

Helloooo,

Il y a des promos de foooooolie en ce moment sur Asos ! (J’espère que cela va durer longtemps!)

Je vous ai fait une petite
sélection de tout ce que j’ai repéré de vraiment CANON 🙂

J’ai déjà craqué pour plusieurs choses… Trop difficile de faire une sélection SANS craquer, oups (Ma petite excuse pour ma banquière…)

[show_boutique_widget id= »586884″] [show_boutique_widget id= »589126″]

Must have: La veste en Jean

By | blog, Mode | No Comments

Helloooo, 

Les beaux jours sont bel et bien là et quel bonheur ! 

Je porte une veste en Jean de la marque Pepe Jean que j’ai fait customiser chez eux ! En effet, on peut tout customiser tant que la matière est en jean (jupe, short, jean, veste: homme et femme). C’est réalisé en très peu de temps au magasin Pepe Jean du marais 🙂 On choisi n’importe quel dessin en noir et blanc sur Google, Pinterest, Instagram, on l’envoi à la machine, choisis où on veut le positionner, la taille et en 10 secondes il est gravé au laser pour toujours, canon non? Moi j’ai choisi de graver une map monde, car j’adore voyager et j’éspère parcourir le monde entier très bientôt ! 

Avec cette veste je porte une blouse Grace and Mila rentrée dans le pantalon en la « blousant » légèrement et mon nouveau pantalon huilé de chez Mango (grosse surprise il taille super bien). 

Photo: Ryadoug

Click sur les petites croix pour shopper mon look:

[show_ms_widget id= »35981279″ image_id= »41837959″ width= »1087″ height= »730″]

 

Veste en Jean:

[show_shopthepost_widget id= »2588455″]

Lévitation Yoga @L’Usine Beaubourg: Renversant !

By | blog | No Comments

Aujourd’hui je vais vous parler d’un type de Yoga un peu particulié, pour ceux qui me suivent vous savez que je n’aime pas m’ennuyer et que j’adore tester de nouveaux sports, alterner les sports etc 🙂

Je fais parti du club: L’Usine, un club situé juste à côté de Beaubourg, on peut y retrouver différentes déclinaisons du yoga – on en compte une quinzaine, du plus relaxant, le « hatha », au plus dynamique, « l’ashtanga ». Et chaque samedi du mois il y a la Lévitation Yoga.

Notre prof: Robert (prononcer « Woberte », à l’anglo-saxonne), professeur de yoga d’origine « californienne ».

Le lieu: Une ancienne cave a été spécialement équipée pour ce yoga aérien qu’il a lui-même imaginé « sur une plage californienne ». Au plafond voûté, deux rangées de sept barres métalliques ont été vissées dans la pierre. (On se sert aussi de ses barres pour le TRX et autres exo de musculation, super utile).

Les outils: Un harnais Orange (Uniquement conçu de cette couleur pour l’Usine, qui rappel les tenues des moines bouddhistes), il comporte des crochets pour pouvoir être accroché au barres, logique. Il peut se mettre en forme de Hamac ou au contraire en forme de corde 🙂

Pour nous aider: une grande glace, accrochée au mur sur toute la longueur de la salle, permet de mieux suivre Robert et de nous voir la tête en bas.

Robert nous montre les postures que nous devrons effectuer pendant les cours, c’est impressionant (d’où ma tête sur la photo 5). 

Nous enchainons donc les postures, bien plus simple que je ne pensais, mais cela peut faire peur d’avoir la tête en bas, ou de n’être accrochée qu’à ce petit harnais. Quand nous remontons des premières postures nous avons toutes quelques vertiges, c’est normal notre corps n’est pas habitué. Hop on reprend nos esprits et on recommence de plus belle !

J’ai adoré la partie « sportive », on s’amuse et pourtant on fait travailler tout notre corps ! 🙂

Phase 2: la méditation

Après l’effort, le réconfort ! Nous déployons le harnais comme une cape, et hop on s’enveloppe en entier dedans. Robert nous plonge dans le noir, laissant juste quelques lumières rouges. Sur un fond de musique relaxante il prononce des phrases philosophique, je ferme les yeux et me laisse emporter. Robert passe près de nous et nous fait balancer les uns après les autres, une sensation de bien-être m’envahit, je me sens bien, reposée…

10 minutes après c’est déjà fini, qu’une envie, recommencer !

Vêtements: Primark

Photo: Lyloutte

Sélection shopping: Chaussure d’Été !

By | blog, Mode | No Comments

Les températures estivales pointent de plus en plus leur nez, on a vite envie de switcher nos bottes / baskets avec des chaussures d’été ! 🙂

Il est temps de préparer l’été, de choisir quelles seront celles qui vont nous accompagner tout l’été, et pour cela, je vous ai préparé une petite sélection de mes chaussures favorites du moment ! J’ai d’ailleurs craqué sur 2 paires en vous la faisant…
[show_boutique_widget id= »583464″]

 

 

Comment choisir son statut juridique ?

By | blog, Business | No Comments

Nouvelle catégorie sur mon blog, la catégorie BUSINESS. Après 2 ans de dur labeur je viens de signer l’ouverture de ma SAS, d’avoir eu mon prêt, je me lance donc officiellement dans l’aventure de l’entreprenariat :). Les articles de cette catégorie parleront donc d’entreprise, de start-up, toutes les aides pour réussir, les choses que l’on ne pense pas, tout pour essayer de vous aider 🙂 N’hésitez-pas à m’écrire en commentaire les sujets que vous voulez que je traite 🙂 

Auto-entrepreneur, EIRL, EURL, SAS … Toutes ces possibilités nous laissent perdus, perplexe… Quel statut juridique choisir ? Chaque statut à ses avantages et ses inconvénients, chaque choix de statut est différent d’une société à l’autre. 

L’auto-entreprise :

L’auto-entrepreneur n’est autre qu’un entrepreneur individuel qui va bénéficier d’un régime simplifié en matière comptable, fiscale et sociale tant que son chiffre d’affaires ne dépasse pas un certain seuil.  En 2017, les seuils applicables à ce statut juridique sont les suivants :

  • 82 800 euros de CAHT pour les entreprises d’achat-revente de marchandises.
  • 33 100 euros de CAHT pour les entreprises de prestation de services.

Le régime social de l’auto-entrepreneur :

  • L’auto-entrepreneur est un entrepreneur individuel, il est donc travailleur non salarié (TNS) et dépend régime social des indépendant (RSI).
  • Il bénéficie d’une protection sociale de base.
  • Il bénéficie du régime micro social, ce qui signifie qu’il va payer ses cotisations sociales (Impôts) soit tous les mois, soit tous les 3 mois en fonction de son chiffre d’affaires. 

Le régime fiscal applicable au statut de l’auto-entrepreneur :

  • L’auto-entrepreneur bénéficie du régime de franchise en base de TVA. (Facturation en Hors Taxe). Pour faire simple, pas besoin de s’embêter avec la TVA. 
  • Ce statut juridique bénéficie du régime fiscal de la micro-entreprise, ce qui signifie qu’il va bénéficier d’un abattement sur son chiffre d’affaires (71%, 50% ou 34% en fonction de l’activité exercée).

Conseillé pour :

Déconseillé pour :

Obtenir un complément de revenus, en plus d’une retraire, d’un travail.

Les projets de création d’entreprise ambitieux.

Profiter des démarches administratives simplifiées, en particulier en phase de test d’activité.

Les projets de création nécessitant de l’investissement. 

Se lancer en douceur dans l’entreprenariat. 

Les projets de création qui nécessitent des charges fixes régulières (impossible de déduire ses frais professionnels, calcul des charges sociales sur le chiffre d’affaires de l’entreprise et non sur son bénéfice)

Tester son projet de création d’entreprise. 

 

L’entreprise individuelle:

Après l’auto-entreprise, l’entreprise individuelle (EI) est la structure juridique la plus simple pour ceux qui entreprennent seuls.
Cependant, avant de s’engager sur cette voie, il faut être conscient que l’entrepreneur est responsable des dettes de l’entreprise, sur l’ensemble de ses biens personnels, y compris ceux de son conjoint (s’ils ne sont pas protégés par un contrat de mariage adapté). MAIS depuis le loi « Macron », la résidence principale de l’EI est insaisissable.

L’entreprise individuelle (EI) se caractérise par :

  • Un faible coût, que ce soit à la création (absence de capital social) ou en cours d’exercice (absence de secrétariat juridique).
  • Une facilité de gestion car simple déclaration annuelle de chiffre d’affaires.
  • Une imposition obligatoirement à l’impôt sur le revenu (IR).

Le régime social de l’entreprise individuelle (EI) :

  • L’entrepreneur individuel est un travailleur non salarié (TNS) cotisant au RSI.
  • Ses cotisations sociales sont payées par acomptes d’après ses revenus antérieurs (en cours d’activité) ou d’après une base forfaitaire (en début d’activité) puis donnent lieu à régularisation l’année suivante en fonction de son revenu imposable.
  • Contrairement au statut juridique de l’auto-entrepreneur, l’entrepreneur individuel paye une cotisation annuelle forfaitaire, même en l’absence de bénéfices.

Le régime fiscal applicable au statut juridique de l’entreprise individuelle (EI) :

  • L’entrepreneur individuel est toujours imposé à l’impôt sur le revenu (IR).
  • Il est imposé au régime réel d’imposition  (simplifié ou normal selon son chiffre d’affaire).
  • Il reporte les revenus tirés de l’activité sur la déclaration annuelle d’impôts dans la catégorie des BIC ou des BNC.
  • Il est assujetti à la TVA (contrairement au statut juridique de l’auto-entrepreneur qui bénéficie de la franchise).

OUI POUR: 

  • pour un projet dont le modèle économique est connu et sans risque,
  • aux créateurs qui sont de bons gestionnaires (avoir une bonne expérience en gestion),
  • aux projets dont le chiffre d’affaires et les engagements financiers resteront limités.

NON POUR:

  • Pour les personnes imposées dans des tranches hautes de l’impôt sur le revenu (IR).
  • Pour les personnes possédant un patrimoine important (car les biens personnels sont engagés par l’activité professionnelle).
  • Pour les activités risquées ou nécessitant des moyens de production importants.
  • Pour les activités nécessitant des investissements importants.

 

L’EIRL:

L’Entreprise Individuelle Responsabilité Limitée (EIRL) est un statut juridique destiné aux petites structures de type artisanales et commerçantes.

L’EIRL permet de débuter avec une structure simple. Lorsque le chiffre d’affaires et les investissements deviennent importants, elle pourra ensuite évoluer vers un statut plus lourd, mais aussi plus adapté (vers la SARL, par exemple).

L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) se caractérise par :

  • Une séparation du patrimoine permettant de n’engager que les biens nécessaires à l’activité professionnelle et donc de protéger les biens personnels.
  • Une gestion intermédiaire entre l’entreprise individuelle (EI) et la société (simplement le bilan comptable).
  • Une possibilité d’opter pour une imposition à l’impôt sur les sociétés (IS). Cette option est par contre irrévocable (Comme dans Kho Lanta).
  • Un coût peu élevé mais supérieur à l’entreprise individuelle (EI) classique.

Le régime social de l’EIRL :

  • Dans tous les cas, l’entrepreneur bénéficiant du statut de l’EIRL est un travailleur non salarié (TNS) affilié au régime social des indépendant (RSI).
  • S’il est imposé à l’IR, ces cotisations sociales seront calculées sur son bénéfice imposable (rémunération de l’entrepreneur comprise). Comme l’EI, il y aura des cotisations minimales même en l’absence de bénéfice.
  • S’il opte pour l’IS, ces cotisations sociales seront calculées sur son revenu d’activité (que sa rémunération et la partie supérieure à 10% du patrimoine affecté des éventuels dividendes versés).
  • Possibilité de cotiser à un régime complémentaire  d’assurance vieillesse, invalidité-décès et retraite complémentaire.

Le régime fiscal du statut juridique de l’EIRL :

  • S’il est imposé à l’IR, l’imposition est la même qu’en EI, le bénéfice imposable est soumis à l’IR dans la catégorie des BIC ou BNC.
  • S’il opte pour l’IS :
    • Le bénéfice réalisé est imposé à l’IS.
    • Sa rémunération est imposée à l’IR  dans la catégorie des « traitements et salaires ».
    • Sa rémunération est déductible de l’IS.

OUI SI:

  • Le créateur souhaite rester indépendant et maîtriser son capital à 100%,
  • Création d’une structure simple à gérer, facile à lancer,
  • Création d’une structure juridique peu coûteuse au lancement et dans le cadre de son fonctionnement (peu d’obligations juridiques),
  • L’entreprise ne sera pas amenée à négocier avec des partenaires financiers (vous ne disposez pas d’un capital social permettant de rassurer d’éventuels banquiers),
  • La structure juridique permet de débuter l’activité en protégeant les biens personnels du créateur,
  • L’optimisation fiscale n’est pas le souci premier.

NON SI :

  • Si vous n’avez pas de biens personnels à protéger.

 Ce statut juridique convient lorsque votre activité présente peu d’investissements et peu de charges fixes (société de conseil, cabinet d’étude, travail à domicile…). Pour une entreprise qui implique des risques financiers (des investissements), des risques pour votre personne (travail manuel, déplacements, visites de chantiers, visites de malades …), l’EIRL est à éviter. Vous devrez alors privilégier un statut qui dispose d’une personnalité morale.

Par ailleurs et dans tous les cas, le statut juridique de l’EIRL  doit être accompagné d’un bon contrat d’assurance.

L’EURL:

L’EURL, parfois appelée SARL unipersonnelle, est une structure adaptée aux créateurs qui cherchent un statut juridique protecteur et reconnu par les partenaires financiers. (Banque, investisseurs…).

Ce statut juridique dispose d’un capital social.

Le statut juridique de l’EURL se caractérise par :

  • Un formalisme requis pour les sociétés, simplifié (absence de rapport de gestion annuelle et AG sous forme de décision de l’associé unique) sauf à la création (capital social).
  • Responsabilité limitée aux apports.
  • Comptabilité complète et régulière (livre comptable, grand livre, comptes annuels). Plus d’obligation de tenue d’un livre d’inventaire à compter du 1er janvier 2016.
  • Imposition à l’impôt sur le revenu (IR). Option possible pour l’IS (de la même façon qu’en EIRL, cette option est irrévocable).
  • L’associé unique peut être une autre EURL.

Le régime social du gérant associé unique de l’EURL :

  • Il est travailleur non salarié et cotise au RSI (régime social des indépendants).
  • Si l’EURL est imposée à l’impôt sur le revenu (IR), ces cotisations sociales seront calculées sur l’ensemble du bénéfice de la société.
  • S’il opte pour l’impôt sur les sociétés (IS), ces cotisations sociales seront calculées sur sa rémunération et sur les dividendes dépassant 10% du capital social et des comptes courants d’associé.
  • Sa rémunération sera déductible de l’IS.

Le régime fiscal du gérant associé unique de l’EURL :

  • Si l’EURL est imposée à l’IR, le gérant associé unique sera imposé sur l’ensemble du bénéfice dans la catégorie des BIC ou BNC.
  • S’il opte pour l’IS, le gérant sera imposé sur sa rémunération (et sur les dividendes dépassant 10% du capital social et des comptes courants d’associés).
  • Sa rémunération sera déductible de l’IS  (si cette dernière n’est pas excessive).
  • Il aura le choix entre:
    • Déduire de ses revenus ses frais professionnels réels (et justifiés).
    • Déduction forfaitaire de 10% pour frais professionnels

OUI SI :

  • Le créateur est en recherche de partenaires financiers  (en phase de démarrage ou de développement),
  • Le créateur souhaite limiter les risques financiers  en cas d’échec de son projet,
  • Le créateur est seul porteur du projet, il n’a pas d’associé(s) (il pourra transformer son EURL en SARL s’il décide ensuite de s’associer),
  • Le créateur souhaite optimiser son imposition. Il pourra choisir le régime fiscal de l’impôt sur le revenu (IR) ou celui de l’impôt sur les sociétés (IS)?

NON SI:

  • Vous prévoyez un besoin de capitaux extérieurs à court terme. Entrée d’investisseurs au capital.
  • Si vous désirez vous rémunérer en dividendes.
  • Si vous ne voulez pas être affilié au régime social des indépendant (RSI).

La SARL:

La SARL est la forme d’entreprise que l’on retrouve le plus fréquemment.

Ce statut juridique se caractérise notamment par :

  • Une imposition à l’impôt sur les sociétés (IS).  Mais avec une option possible pour l’impôt sur le revenu (IR) pour les SARL de famille ou les SARL de moins de 5 ans.
  • Une responsabilité limitée aux apports.
  • La possibilité d’avoir un capital variable.
  • L’impossibilité de dissocier capital et pouvoir (une part sociale = une voix).
  • Une structure assez fermée où l’intuitu personae est fort.
  • Une structure rassurante car très réglementée.

Le régime social du gérant de SARL :

Le régime social du gérant va être différent selon le pourcentage de capital que ce dernier détient. Il faut différencier le gérant majoritaire et le gérant égalitaire ou minoritaire.

  • Le gérant majoritaire :
    • Il est travailleur non salarié (TNS) et cotise au régime social des indépendants (RSI).
    • Il déclare ses revenus professionnels tous les ans en les reportant sur une déclaration annuelle, la DSI  (déclaration sociale des indépendants).
    • Ses cotisations sociales sont payées sous forme d’acomptes mensuels ou trimestriels selon un forfait établi par le RSI.
    • Le RSI procède à une régularisation en fin d’année une fois la DSI reçue et donc une fois les revenus réels connus.
    • Les dividendes perçus sont soumis aux prélèvements sociaux.
    • La partie de dividendes supérieure à 10% de la somme (capital social + comptes courants d’associés) est soumise à cotisations sociales.
  • Le gérant égalitaire ou minoritaire :
      • Il est assimilé-salarié et cotise au régime général de la sécurité sociale.
      • Ses cotisations sociales sont plus élevées que pour les TNS  mais il bénéficie de la même protection sociale que les salariés (hors assurance chômage).
      • Sa rémunération mensuelle va servir de base au calcul des cotisations sociales.
      • Peut dans certains cas cumuler son mandat de gérant avec un contrat de travail.
      • Les dividendes perçus sont seulement soumis aux prélèvements sociaux.

Le régime fiscal du gérant de SARL :

  • Que le gérant soit majoritaire, égalitaire ou minoritaire, son régime fiscal est toujours le même. C’est celui des -salariés, la rémunération est imposée à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des « traitements et salaires ».

Le statut juridique est une personne morale qui dispose d’un mode de fonctionnement structuré, grâce à la rédaction des statuts de la société.

OUI SI:

  • Il existe deux ou plusieurs associés au projet,
  • Les créateurs cherchent à limiter leur risque en cas d’échec du projet,
  • Les créateurs souhaitent investir et faire appel à des partenaires financiers (banquiers et investisseurs privés),
  • Les créateurs souhaitent rassurer leurs clients quant à la solidité financière de leur entreprise (marchés publics, marchés importants …),
  • Le projet de création est prévu sur le long terme,
  • Le(s) dirigeant(s) acceptent de cotiser au régime social des Travailleurs Non Salariés (TNS), de ce fait, d’avoir un niveau de protection plus faible qu’un salarié  (hors assurances complémentaires),
  • Les créateurs qui souhaitent avoir une certaine liberté concernant leur rémunération, notamment grâce à un taux de cotisations sociales moins élevé.
  • Les créateurs qui souhaitent faire participer leur conjoint (mariage ou pacs) à l’activité en bénéficiant du statut du conjoint collaborateur.

NON SI:

  • Recevoir des capitaux extérieurs de la part d’investisseurs.
  • Avoir une grande liberté au niveau de l’organisation.
  • Ne pas cotiser au RSI (régime social des indépendants).
A noter : Lorsque vous êtes gérant majoritaire et que vous cotisez au RSI, les cotisations sociales sont moins couteuses mais votre protection sociale est faible. Il est donc important de souscrire des contrats d’assurance privée en matière de retraite et de prévoyance (type Madelin) afin de profiter d’une meilleure protection.

La SASU:

La SASU, à l’instar de l’EURL, est la forme unipersonnelle d’une autre structure, la SAS. Cette forme sociale est de plus en plus utilisée par les néo créateurs car elle présente de nombreux intérêts.

Le statut juridique de la SASU se caractérise notamment par :

  • Une gestion simplifiée par le fait qu’il n’y ait qu’un seul associé.
  • Un surcoût en cas d’apports en nature car l’intervention d’un commissaire aux apports est obligatoire.
  • Une transformation en SAS par la simple entrée d’un nouvel associé  dans le capital social.
  • Une imposition à l’impôt sur les sociétés (IS) avec une option possible pour l’impôt sur le revenu. Mais cette option n’est valable que pendant 5 exercices.

Le régime social du président de SASU :

  • Le président de SASU est un assimilé-salarié qui cotise au régime général de la sécurité sociale.
  • Il doit avoir des fiches de paie mensuelles sur lesquelles sont calculées ses cotisations sociales.

Le régime fiscal du président de SASU :

  • Il est imposé l’impôt sur le revenu dans la catégorie des « traitements et salaires ».
  • Son salaire de président est déductible à l’IS  du bénéfice imposable de la société.
  • Il ne paye que les prélèvements sociaux (15,5%) sur les dividendes  qu’il se verse.

OUI POUR:

  • Ceux qui veulent bénéficier de la même protection sociale que les salariés (en dehors de l’assurance chômage).
  • Ceux qui entrevoient rapidement le besoin de trouver des investisseurs.
  • Ceux qui privilégient une rémunération sous forme de dividendes.
  • Ceux qui ne veulent pas être affiliés au régime social des indépendants (RSI).

NON POUR:

  • Aux créateurs qui souhaitent être travailleurs non salariés (TNS) et cotiser au RSI afin de ne pas bénéficier de la retraite du régime général.
  • Aux créateurs qui souhaitent faire des apports en nature importants.
  • A ceux qui comptent faire participer leur conjoint à l’activité de l’entreprise. Ce dernier ne pourra être qu’associé en entrant au capital ou salarié en signant un contrat de travail avec l’entreprise.

A noter : Lorsque vous créez une SASU, il est conseillé de bien ventiler entre rémunération sous forme de salaire (afin de cotiser pour sa retraite) et rémunération sous forme de dividendes. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert-comptable afin d’optimiser votre rémunération en fonction de votre situation personnelle. A noter également :  Le statut juridique de la SASU présente un avantage non négligeable si vous bénéficiez l’ACCRE et que vous optez pour le maintien de votre ARE.  En effet, en tant qu’assimilé salarié disposant de fiches de paie, il sera bien plus facile de moduler sa rémunération avec son aide Pole Emploi

 

La SAS: 

Le statut que j’ai choisi pour mon entreprise 🙂 

Depuis sa création en 1994, l’intérêt du statut juridique de la Société par Actions Simplifiée (SAS) et de la SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle) ne décroîent pas. Tant le régime social que fiscal du président de SAS est exactement le même que celui du président de SASU  (voir développements au dessus). En effet, la SAS est une SASU qui compte plus d’un seul associé.

OUI SI:

  • La souplesse de son formalisme juridique (rédaction « libre » des règles spécifiées dans les statuts juridiques de la société).
  • La possibilité d’échapper aux règles contraignantes d’organisation et de gouvernance de la SARL.
  • La possibilité d’avoir un capital variable.
  • la possibilité de mettre en place un organe de contrôle  (par les investisseurs privés et institutionnels) pour les projets ambitieux.
  • La possibilité de défiscaliser la rémunération du dirigeant (via des montages fiscaux spécifiques).
  • Le dirigeant est affilié au régime social des assimilés-salariés.  Il bénéficie de la même protection que celle des cadres-salariés (à la différence près qu’il ne cotise pas à l’assurance chômage).

NON POUR :

  • Les personnes qui souhaitent avoir une structure très réglementée.
  • Les personnes qui veulent créer une entreprise familiale.

A noter : 
La SAS est la structure parfaite pour dissocier capital et pouvoir, ce qui est impossible en SARL. En effet en SAS, il est tout à fait possible d’apporter de  l’argent tout en étant complétement extérieur à la gestion. Ce système, souvent recherché par les investisseurs (qui ne cherchent souvent que la rentabilité et qui ne veulent qu’être intéressés aux bénéfices), est parfait pour le créateur qui souhaite recevoir des capitaux extérieurs tout en restant maître de son affaire.

 

La SA:

Le statut juridique de la Société Anonyme (SA) est de moins en moins sollicité, surtout depuis la popularisation de la SAS. La SA permet aux actionnaires de rester anonymes. Si son fonctionnement est lourd, il présente l’avantage d’être transparent. Son mode de fonctionnement rassure les actionnaires qui investissent des sommes importantes.

 

Article inspiré du blog du dirigeant (oui je n’ai pas pu tout inventer), réecrit certains passage de manière plus simple et clair pour pouvoir être compris d’un maximum de personne.

Body + Jupe mi-longue

By | blog, Mode | No Comments

Hello à tous 🙂

Aaaaaah que cela fait du bien de rentrer se reposer une semaine chez soi, j’ai rechargé les batteries à fond !

Et les beaux jours à Paris sont de retour (au moins pour une semaine ahah) so la bonne humeur est présente 🙂

Pour ma tenue je porte une jupe mi-longue parfaite pour ce printemps quand il fait trop chaud pour un pantalon mais pas assez pour une mini-jupe héhé (De la marque Louche), avec cette jupe qui est déjà « imposante » pour ne pas faire « grosse » j’ai mis un petit body dos nus shoppé chez Urban Outfitters 🙂

Ce jour là, j’avais besoin de beaucoup de place dans mon sac, j’ai donc sorti le cabas de chez Mango (parfait pour les cours), et je porte des petits stilettos de chez Steve Madden 🙂

Photo: Edward Berthelot

Mes chaussures:

[show_shopthepost_widget id= »2570579″]

Jupes longues:

[show_shopthepost_widget id= »2570588″]

Bodys:

[show_shopthepost_widget id= »2570616″]

Sac Cabas:

[show_shopthepost_widget id= »2570620″]