Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !


Bonjour à tous et à toutes,

Cet article est un peu spécial puisqu’il n’est pas encore complet ! Je m’explique: il y a quelques jours sur Snapchat je vous ai parlé d’un livre: La semaine de 4 heures de TIM FERRISS et beaucoup de personnes m’ont demandé de leur faire un petit résumé de chaque chapitre que je lirai, chaque jour (ce que je fais donc sur snapchat: opheduvillard). Et je me suis dit qu’il serait intelligent que je l’écrive également afin d’en laisser une trace 🙂

Pourquoi ne pas résumer le livre directement d’un coup comme je l’ai fait pour : Comment se faire des amis ? Car se livre est très long et complexe, je préfère le faire petit à petit 🙂 Je ne vais pas réellement en faire un résumé, mais plutôt écrire les points que je trouve intéréssant. Mais revenez dans quelques mois ou toutes les semaines / jours afin de suivre le fil (mettez cet article dans vos favoriiiiis pour ne pas le perdre ahah)

Pourquoi ce livre ? Je l’ai lu il y a maintenant un an, il a totalement changé ma vision de la vie et changé ma vie également ! Sans lui je ne serai pas aujoud’hui entrain de monter un projet de start-up, je serai surement encore sur les bancs de l’école à rever de la vie que je pourrais avoir dans 5 ans, 10 ans… (Attention, je ne dis pas qu’il faut arrêter l’école, chaque parcours est différent et sans l’école je n’aurais pas les compétences que j’ai aujourd’hui).

Partir du bon pied:

Pour commencer, l’auteur dit une chose tellement vrai et qui fait énormément réflechir: « Les gens n’ont pas envie d’etre millionaires, ils veulent vivre ce qu’ils pensent que seuls les millions peuvent acheter ». On comprend donc que dans ce livre, on va apprendre à savoir et avoir assez d’imagination pour pouvoir avoir la liberté totale qu’un million est censé rendre sans l’avoir.

Le but de se livre n’est pas de vous trouver le parfait job, mais de libérer du temps et d’automatiser les revenus.

Découvrir les nouvelles règles du jeu:

L’auteur ici nous distingue 2 types de personnes: Les nouveaux bienheureux (NB): qui ont des buts, des priorités et des philosophies de vies particulières. Les remetteurs à demain (RD): qui gardent tout pour la fin (et découvrent alors qu’ils n’ont pas vécu). Et voici ci-dessous des exemples de formulation d’actions à mener:

RD: Travailler pour soi. – NB: Avoir des gens qui travaillent pour vous.

RD: Travaillez quand vous voulez. – NB: Bannir le travail pour le travail, faire un effort minimum pour un effet maximum.

RD: Prendre sa retraite tôt ou jeune. – NB: Répartir périodes de détente et aventures (mini-retraites) à intervalles réguliers tout au long de la vie.

RD: Être le patron, pas le salarié. – NB: N’être ni le patron, ni le salarié mais le propriétaire. Posséder les trains et avoir quelqu’un qui veille à ce qu’ils soient à l’heure.

  • Le Véritable pouvoir: La capacité de choisir !

Un banquier d’affaire qui travaille 80 heures par semaine et gagne 500 000 euros par an sera moins « puissant » qu’un salarié NB qui travaille 4 fois moins pour 40 000 euros mais qui est totalement libre de choisir quand, où et comment il vit. (Ici 500 000 euros valent moins que 40 000 euros).  

Vous voulez faire parti des Nouveaux bienheureux?  

  • Si vous êtes un salarié, êtes-vous prêt à réorganiser votre emploi du temps ? Négocier un accord de télétravail ?
  • Si vous êtes un chef d’entreprise, êtes-vous prêt à tirer un trait sur vos clients et vos projets les moins rentables ? Externaliser toutes les opérations?
  •  Si vous êtes un étudiant, êtes-vous prêt à tout risquer (c’est à dire rien) pour créer « un service de location de vêtements en ligne » ?

 

Des règles qui changent les règles:

Jouez vous des règles, cherchez les failles dans les reglements, soyez créatif tout en les respectants.

Ne suivez pas un modèle qui ne fonctionne pas. Si la recette est nulle, que vous soyez bon ou mauvais cuisinier n’y changera rien.

10 règles des nouveaux bienheureux: 

  1. Ne pas considérer la retraite comme le but.
  2. Alterner 1 mois de vie à l’étranger ou d’apprentissage intensif (boxe, anglais, que sais-je?) avec 2 mois de projets professionnels.
  3. Essayez donc d’être productif plutôt qu’occupé.
  4. Si c’est important et que vous voulez le faire « un jour au l’autre », faites-le aujourd’hui.
  5. Demandez pardon, pas la permission: lancez-vous et justifiez-vous après.
  6. Misez tout sur vos points fort, n’essayez pas de corriger vos points faibles.
  7. Faites ce que vous voulez et non pas ce que vous vous sentez obligés de faire.
  8. L’argent n’est pas la solution, le problème va plus loin.
  9. Pensez au revenu absolu: l’euro et le temps; Monsieur A gagne 100 000 euros par an (2000 euros par semaine, 80 heures par semaine, 25€ par heure). Monsieur B gagne 50 000 euros par an (1000 euros par semaine, 10 heures par semaine, 100€ par heure). B est 4 fois plus riche que A.
  10. Cherchez à supprimer le mauvais stress, cherchez à créer du bon stress.

 

Passer entre les balles:

Dans ce chapitre Tim explique que les peurs que nous avons ne sont pas si effrayantes. « Les risques sont beaucoup moins effrayants une fois que vous les avez pris ».

Définissez clairement ce qui vous fait peur, quels sont vos risques et quel serait votre plus grand cauchemar. Combien il a de chance de se réaliser ? 1 sur 1 millions, alors foncez !

« La plupart des gens qui évitent de quitter leur emploi entretiennent l’idée que leur situation s’amélioreras avec le temps ou les augmentations de salaire. Hallucination tentante quand un boulot est ennuyeux ou pas motivant. Pensez)vous réellement que les choses ont s’améliorer ou prenez-vous vos rêves pour une réalité, bonne excuse pour ne pas agir ? C’est la peur de l’inconnu déguisée en optimiste. Êtes-vous plus heureux aujourd’hui qu’il y a un an, un mois ou une semaine ? Non? eh bien dites-vous que les choses ne s’amélioreront pas toutes seule ! Préparez-vous au grand saut 🙂 9h – 19h pendant 40 ans à 50 ans de vie professionnelle, c’est un sacré bout de temps à vous morfondre si la cavalerie n’arrive pas. En gros, 500 mois de bagne. Il est temps de briser vos chaines ».

A vous de jouer: (prenez un papier et un crayon et goooo).

  1. Définissez votre cauchemar, la pire chose qui puisse advenir si vous faites ce que vous envisagez.
  2. Quelles mesures pourriez-vous prendre pour réparer les dégâts ou remettre les choses en bonne voie, même de manière temporaire.
  3. Quels sont les résultats ou les avantages, ponctuels et permanents, des scénarios les plus probables (bon).
  4. Si vous étiez renvoyé de votre travail aujourd’hui (ou que vous n’ayez plus aucune aide en tant qu’étudiant), que feriez-vous pour vous en sortir financièrement? (imaginez le scénario, et reprennez les question 1 à 3).
  5. Que repoussez-vous par peur? Prenez la décision de faire chaque jour une chose que vous redoutez. (Parlez à des inconnu, parler en public…).
  6. Qu’est-ce que cela vous côute financièrement, émotionnellement, physiquement de remettre l’action à plus tard? (Pas seulement le négatif de l’action, mesurer aussi le négatif de l’INCATION, où serez-vous dans 5, 10 ans ? )
  7. Qu’attendez-vous pour réagir? (Si vous ne pouvez pas répondre à cette question par autre chose que le concept du « bon moment », vous avez la trouille, comme tout le monde.

 

Réinitialisation du système:

Choisissez des rêves / objectifs irréalistes, plus facile à accomplir que les réalistes:

  • La concurrence est moindre sur les objectifs peu communs, ne vous sous-estimez pas. Si vous doutez devinez quoi? Le reste du monde aussi.
  • Avoir un but ambitieux est une perfusion d’adrénaline qui apporte l’endurance pour tout surmonter (vous savez quand ça vous prend au tripe?).
  • Les objectifs réalistes sans réelle ambitions n’inspire pas et vous fait jeter l’éponge assez vite.
    • Exemple: On fera tout pour aller passer des vacances à Bora Bora, on déplacerais des montagnes. Par contre pour aller à Dunkerque, on ne bougerais pas le petit doigt.

Savoir ce que vous voulez vraiment, mais il ne faut pas se poser la question de « Qu’est-ce que je veux? Quel est mon but? « :

  • L’opposé du Bonheur n’est pas la tristesse (on peux pleurer de joie), mais l’ennui.
  • L’enthousiasme est le synonyme du bonheur.

Donc posez-vous la question de « Qu’est ce qui m’enthousiasme ? »

Maintenant il va falloir définir précisement ses rêves.

 

A vous de jouer: (prenez un papier et un crayon et goooo).

  • Créez un chronorêve de 12 mois. (aidez-vous du tableau ci-dessous), écrivez jusqu’a 5 choses que vous rêvez de POSSÉDER (souhait matériel mais pas seulement), d’ÊTRE (célèbre, riche, parler chinois, sportif haut niveau, cuisinier…), de FAIRE (tour du monde, participer à des compétitions de danse, ouvrir un blog etc). Si vous avez du mal à remplir tous les trous, réflechissez à ce que vous détestez et écrivez le contraire. Ne vous JUGEZ pas et ne vous MENTEZ pas à vous-même. Si vous rêvez d’une Ferrari, notez la et n’écrivez pas « lutter contre la faim dans le monde » pour vous donner bonne conscience. 

 

  • Vous avez du mal à trouver ? Aidez-vous de ces questions:
    • Que feriez-vous, jour après jour, si vous aviez 100 millions d’euros?
    • un endroit où vous voulez aller?
    • une chose à faire avant de mourir?
    • une chose à faire chaque jour?
    • une chose à faire chaque semaine?
    • une chose que vous avez toujours voulu apprendre?

 

  • Convertissez votre ÊTRE en FAIRE: 
    • Changez ce ETRE en une action ou une tâche à accompliret ne retenir que la colonne FAIRE à la fin
    • Exemple: Etre un grand cuisinier: faire le diner de Noël pour 6 personnes. Etre une grande danseuse: participer au concours de danse de la région et la gagner. Parler chinois couramment: tenir la conversation pendant 5 minutes avec un chinois.

 

  • Surligner les 4 rêves qui sont les plus importants / excitants et qui changeraient votre vie.

 

  • Déterminez le coût de ces rêves (seulement les 4 plus importants mais vous pouvez re-essayer avec tous ensuite) et calculez votre revenu mensuel cible (RMC).
    • Si cela nécessite un financement, quel est son coût mensuel ? (loyer, emprunt, paiement échelonnés).
    • Pensez les choses autrement, les choses coûtent beaucoup moins cher que ce que l’on pense, exemple: on peut avoir une Lamborghini Gallardo Spyder tout droit sortie du concessionnaire à 260 000€ pour 2 800€/mois. Pensez à echelonner, aux emprunts, bons plans 🙂
    • Calcul RMC: Faites le total des coûts de vos 4 rêves. Multipliez par 1,3 (le 1,3 représente vos dépenses + 30% en cas de pépin ou à mettre de coté). Vous avez votre revenu mensuel cible. Divisé le par 30 pour savoir combien vous devez gagner par jour 🙂
  • Ne baissez pas les bras, j’ai réalisé 8 de mes 15 rêves en un an, et il me semblait vraiment irréalistes !

 

Ce ne sont pas mes rêves mais des exemples, les tableaux de gauches vont avec ceux de droites:

gagnerargent

 

La fin du gestion du temps:

Maintenant que vous avez défini ce que vous voulez faire de votre temps, il vous faut libérer votre temps.

  • Pour le salarié: Il va falloir augmenter sa productivité afin de renforcer le pouvoir de négociation pour 2 objectifs: augmentation de salaire et accord de travail. Avant de pouvoir travailler 10 heures par semaines sans vous faire licencier, il va falloir augmenter votre valeur afin qu’il soit plus douloureux de vous licencier que de vous donner une augmentation ou du télé travail.
  • Pour l’entrepeneur, l’étudiant, la mère de famille: l’objectif est de réduire la quantité de travail tout en augmentant vos revenus ou votre qualité de vie.

Définition: Efficace VS performant: Être efficace, c’est faire des choses qui vous rapprochent de vos objectifs. Être performant, c’est accomplir une tâche donnée de la manière la plus économique possible.

  • Bien faire une chose sans importance ne la rend pas importante.
  • Ce n’est pas parce qu’une tâche exige beaucoup de temps qu’elle est importante.

Loi de Pareto: 20/80 ! 

  • 80% des conséquences découlent de 20% des causes.
  • 80% des résultats découlent de 20% de l’effort et du temps.
  • 80% des bénéfices d’une entreprise sont générés par 20% de ses produits et clients.

On peut donc appliquer la Loi de Pareto sur à peu près TOUT !

Les bonnes questions à se poser maintenant sont donc:

  • Quelles sont les 20% de sources qui sont cause de 80% de mes problèmes ?
  • Quelles sont les 20% de sources qui produisent 80% de mes résultats souhaités?

« Etre occupé est une forme de paresse, pensée paresseuse et action aveugle. Le manque de temps n’est rien d’autre qu’un manque de priorités. »

L’illusion du 9h-19h et la loi de Parkison: 

Vous n’avez pas besoin de 9h par jour pour devenir millionnaire et encore moins pour avoir les moyens de vivre comme un millionnaire, neuf heures par jour c’est souvent trop. Puisque nous avons 9 heures à remplir, nous remplissons les 9 heures: d’où le « les journées sont souvent trop courtes ».  Mais si nous avions 15 heures, nous remplirions les 15 heures. Mais lorsque nous avons une urgence et que nous devions quitter le bureau dans les deux heures, nous accomplissons miraculeusement les tâches en question en 2 heures 🙂

Loi de Parkison: Une tàche grossira en importance et complexité (perçue) à la mesure du temps alloué à sa réalisation.

TO DO:

  • Limiter les tâches à l’important pour réduire le temps de travail (20/80)
  • Réduire le temps de travail pour limiter les tâches à l’important (Parkison)

Utiliser les 2 ensembles: Identifier le petit nombre de tâches essentielles qui contribue le plus au revenu et les programmer avec des dates butoirs TRÈS courtes et précises.

A vous de jouer ! Un papier et un crayon et gooooo: 

  1. Si vous aviez eu une crise cardiaque qui vous oblige à travailler seulement 2 heures par jour, que feriez-vous?
  2. Et si c’était que 2 heures par semaine, que feriez-vous?
  3. Si vous deviez éliminer 5 activités gourmande en temps de votre emploi du temps, lesquelles supprimeriez-vous?
  4. Quelles sont les 3 activités auxquelles vous avez le plus souvent recours pour occuper le temps en vous donnat l’impression d’être productif?

 

 

 

A Suivre sur mon Snapchat: opheduvillard …

 

 

 

Leave a Reply